EXPOSITION du 2 mars au 4 mai : "L’Heure Bleue", cette heure de la levée du jour où les formes échappent à leur contour pour se noyer et diffuser leur présence dans un bleu profond ; cet entre-deux est propice à toute forme de métamorphose ou d'apparition. Ici, des châteaux, édifiés en remparts pour sauver la beauté, apparaissent et affleurent sur la couche griffonnée au Bic bleu.
Jan Fabre présente au musée une quarantaine d’oeuvres originales datant des années 1990 liées à la thématique de l’heure bleue et à la pratique du crayon à bille bleu. Des dessins de tailles variées sur papier, photographie, bois, tissu et une performance filmée, plongent le visiteur dans ce moment fugitif, mystérieux, entre la fin de la nuit et le début du jour, mêlant le réel et l’imaginaire. Jan Fabre a découvert la notion d’heure bleue dans les écrits de l’entomologiste du 19e siècle, Jean-Henri Fabre, qui l’utilisait pour décrire ces instants de « silence sublime » entre le sommeil des animaux nocturnes et le réveil de leurs homologues diurnes. Jan Fabre a ainsi réalisé ses premiers dessins à l’encre Bic bleue, tout en camaïeu monochrome plus ou moins profond, en écho aux mouvements frénétiques des insectes, qui génèrent des réseaux complexes caractérisés. Dans la solitude et le silence, la nuit est un moment méditatif, propice au dessin répétitif et à l’écriture acharnée pour Jan Fabre : « Je dois écrire dans mon journal de nuit ! Pour que mon crâne puisse refroidir et que mon cerveau se remette en place ». Lié à la nuit, le motif du château, isolé, inaccessible et chimérique, est réinterprété d’une oeuvre à l’autre comme le rempart protecteur de la beauté. Dessinateur, sculpteur, chorégraphe et metteur en scène à la renommée internationale, Jan Fabre (1958, Anvers) présente ses spectacles et ses oeuvres plastiques dans les lieux les plus prestigieux du monde, comme au musée du Louvre en 2008, où il fut le premier artiste à faire, de son vivant, l’objet d’une exposition de grande envergure.
Exposition réalisée en co-production avec Angelos/Jan Fabre et le Tandemscène nationale qui présente lors d’un événement 100% Jan Fabre, du 2 au 12 mars, un ensemble de spectacle de l’artiste dont deux créations françaises, Ressurexit Cassandra ! et Écrivain de nuit.

"Les dessins de Fabre au stylo Bic bleu, matériau pauvre dont il loue les qualités soyeuses, diluent cette heure bleue jusqu’au vertige..."
Le Monde

INFOS PRATIQUES :
Palais Saint-Vaast, Musée des Beaux-Arts
du 2 mars au 4 mai | Vernissage : lundi 2 mars à 18:00
Le lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 11:00 à 18:00, le samedi et le dimanche de 10:00 à 18:00 • Fermeture le mardi à l’exception du 3 mars
Entrée Libre

Informations pratiques

Localisation