À une vingtaine de kilomètres d’Arras, plein ouest, le château de Grand-Rullecourt vous ouvre ses portes et ses chambres toute l’année. Après trente ans de travaux, ses propriétaires, Patrice et Chantal de Saulieu O’Toole, ont redonné ses lettres de noblesse à l’une des plus belles demeures 16e siècle de la région, inscrite à l’inventaire des monuments historiques.

La bâtisse est dans un si triste état qu’ils ne développeront leurs premiers clichés que vingt ans plus tard pour « éviter d’avoir le cafard ! » Fenêtre après fenêtre (il y en a plus d’une centaine), plinthe après plinthe, le couple se consacre corps et âme à la rénovation de cette petite perle de l’Artois édifiée par Antoine-Constant de Hamel, seigneur de Grand-Rullecourt, à partir de 1745. Avec sa façade de dix travées étreinte par deux ailes de trois travées, son fronton en saillie et sa splendide toiture dotée de lucarnes de pierre, Grand-Rullecourt invite à passer de l’autre côté du miroir.

Elle sait aussi scénariser la visite en ouvrant les quatre salons qui se succèdent, créant ainsi une incroyable perspective. Dans la salle à manger, elle attire notre attention sur un somptueux cabinet flamand sur lequel trône un service en porcelaine au Bleu d’Arras des sœurs Delemer (1770/1790). Juste à côté, une gravure représentant l’entrée d’Anne d’Autriche dans Arras. Dans le Salon de musique, un piano Pleyel de 1830. « Chopin a dû jouer dessus. Il vient d’Issoudun. À l’époque où il était avec George Sand. À Grand-Rullecourt, les meubles ont une histoire. » Dans le Salon Berthier, vous verrez une photo d’Alice Berthier, la nièce du Maréchal de France, arrière-grand-mère de l’actuelle propriétaire. Une photo signée Nadar…

« On fait visiter nos propres chambres qui donnent dans un grand corridor de 57 mètres. Cela nous paraissait évident. » Pour prolonger le plaisir, cinq chambres d’hôtes sont proposées aux visiteurs. Au rez-de-chaussée et à l’étage. Desservies par le petit escalier 18e ou par le grand escalier 19e. Chaque chambre, aménagée avec un soin d’horloger, nous plonge dans l’histoire du château. Pour parfaire le tableau, deux gîtes (2 à 11 personnes) occupent les anciennes maisons de gardiens.

Le château de Grand-Rullecourt en pratique

  • Il se situe place du Château à Grand Rullecourt.
  • Tél. : +33 (0)3 21 58 06 37 ou au +33 (0)6 07 12 89 08
  • Visite toute l’année : 7/6 € (groupes)
  • Chambres : 110 € /nuit (hors petit-déjeuner). Gîtes : 80 € et 200 € (rez-de-chaussée) ou 300 € (toute la maison). (À appeler pour précisions)