Le moulin de la Tourelle est le seul moulin à vent en activité dans le Pays d’Artois. Non seulement il est unique, mais il se visite ! Ce géant ailé fait la fierté de la ville d’Achicourt. On le découvre avec le Service Culture lors d’une grimpette instructive et amusante qui plaira à toutes les générations. Et on vous explique la preuve par cinq pourquoi c’est si sympa !

1- Parce qu’il se visite de haut en bas

Et c’est assez rare finalement dans la région Hauts-de-France !

Et encore plus en Pays d’Artois car tenez-vous bien, le moulin de la Tourelle est le seul moulin rescapé de la centaine que comptait le territoire autrefois. Les guerres sont passées par là… La visite est amusante car vous pourrez explorer les quatre niveaux du moulin, depuis le rez-de-chaussée jusqu’au chapeau.

On se sent tout petits sous l’impressionnant arbre moteur, une pièce de bois monumentale de 4,60 m, et le grand rouet, une énorme roue dentelée. Un mécanisme dont vous saurez tous des rouages en sortant d’ici ! Sentir tourner les ailes et vibrer le cœur d’un moulin, c’est magique, et ça plaît aux enfants, dès 5 ans, qui vont adorer cette grimpette originale.

Cette petite ville fut longtemps le grenier à légumes d’Arras – pensez à Colas et Jacqueline, les géants d’Arras, qui représentent des maraîchers… d’Achicourt ! En 1804 un moulin tour est construit ici, l’ancêtre de celui que vous avez face à vous. Il avait été construit avec les pierres de la cathédrale d’Arras, l’Abbaye Saint-Vaast, détruite à la Révolution Française !

On y fabrique de l’huile, puis de la farine, vers 1840. Une maquette au rez-de-chaussée dévoile la propriété vers 1900. On l’appelle alors le moulin Hacart, du nom de son propriétaire, meunier et agriculteur. En 1916, le moulin est éventré par un obus et une tempête l’achève. Il n’y aura plus rien ici… pendant des décennies.

3- Parce qu’il date de 1994

Et oui, quelle surprise n’est-ce pas ?! Vous vous trouvez dans un moulin tout récent.

Dans les années 90, le maire d’Achicourt rencontre le petit-fils du meunier, qui offre à la commune le terrain pour un franc symbolique à la condition que le moulin soit reconstruit à l’identique. Une association du Moulin de la Tourelle est créée.

L’Association Régionale des Amis des Moulins apporte ses connaissances et son savoir-faire. En octobre 1994, le moulin est inauguré, totalement identique à son prédécesseur ! Une petite différence bien arrageoise : l’ossature du moulin est en béton, comme le beffroi d’Arras, recouverte de pierre.

Ce sont les « marins des champs du 21e siècle » ! Avec du bon grain local issu de l’agriculture raisonnée (UNEAL), le moulin produit comme autrefois, à l’ancienne, environ 2 tonnes de farine. Fine fleur, boulangère, semi-complète et rebulet : vous apprendrez comment on obtient ces différentes sortes de farines, grâce à la bluterie, un grand meuble en bois chargée de tamiser la farine produite, situé au rez-de-chaussée du moulin. La farine est vendue à l’Office de Tourisme d’Arras, sous la marque Arras Pays d’Artois Original©.

5- Parce qu’on y fait la fête

Situé au centre d’Achicourt, le moulin de la Tourelle fédère tous les quartiers de la ville, et a vite rassemblé tous les Artésiens autour de ce projet atypique et un peu fou.

Chaque année à la fin du mois de septembre, la Fête du Moulin rassemble des compagnies artistiques pour une journée thématique composée de spectacles de rue, d’ateliers, d’expositions variées et de visites du moulin, bien sûr !

Le moulin d’Achicourt, en pratique :

  • Parc de la Tourelle, 62217 Achicourt, à côté de l’Espace François Mitterand.
  • Renseignements et réservations : Mairie d’Achicourt, Service Culture et Evénementiel. Tél. : 03 21 71 68 68. moulinlatourelle@mairie-achicourt.fr
  • Visites du 15 mars au 15 novembre, sur réservation pour les groupes. Maximum 36 pers., à partir de 5 ans. 1h15 de visite, 2h30 avec les ateliers.
  • www.ville-achicourt.fr