Je viens à peine d’enlever mon mousqueton que je veux déjà retourner dans les airs ! Ah l’accrobranche d’Arras… Je me souviendrai longtemps de ces trois heures passées à voltiger d’arbre en arbre à dix mètres du sol. Mes yeux ne sont pas là d’oublier la vue aérienne sur les remparts de la citadelle d’Arras inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Retour sur une aventure sensationnelle à vivre en famille ou entre amis, pour sportifs ou simples amateurs.

Tous accros à l’accrobranche

À Arras, l’accrobranche ne se pratique pas de 7 à 77 ans mais de moins de 6 ans à tant que vous le voulez !

En famille, entre copains, en solo. Ici, tout est question de couleur au poignet. Votre bracelet correspond à un pass (Baby, Junior 1 et 2, Ado, Adulte) qui donne accès à tel ou tel circuit. Onze en tout. On a l’embarras du choix. Du vert (facile) au noir (très difficile). Tandis que les bambins font des galipettes sur les filets (parcours Pitchouns), que les moyens se glissent dans un tonneau (parcours Ouistiti) et que les familles vacillent à la queue leu-leu sur des planches à bascule (parcours Tribu), moi je n’ai d’yeux que pour les parcours Vitalité et Aventure.

Que l’on enfile un baudrier ou que l’on reste en bas, l’accrobranche d’Arras ne laisse personne indifférent. Et oui, car ici, même sans mousqueton, on profite du décor. Se balader dans les chemins, longer les douves, admirer les remparts, écouter la faune, sentir les érables….

« Une bouffée d’air pur en pleine ville

dans un site Unesco. »

Et en haut, chacun son rythme : les plus aguerris grimpent sur une échelle raide comme un mât de cocagne et s’élancent au milieu de la canopée comme Tarzan. Certains font même du skateboard à dix mètres d’altitude sous l’œil médusé des joggeurs en contrebas. Les moins téméraires ne sont pas en reste. Au programme, marche sur rondins, flânerie sur pont de singe, et voyage en tyrolienne dont une de 210 mètres de long. Le must !

Avant de s’élancer

Si comme moi vous êtes un peu tête-en-l’air, voici quelques conseils. Primo, le smartphone. Laissez-le dans la voiture. Ça lui évitera un séjour fatal dans les douves. Deusio, le confort. Préférez le duo baskets/pantalon plutôt que tongs/short. Tertio, la sécurité. Attachez vos cheveux. De toute façon, le port du casque et de gants est obligatoire. Bonne nouvelle, porter des lunettes ne pose aucun problème car on n’a jamais la tête en bas. Maintenant l’essentiel : le mousqueton. Attaché à la ligne de vie continue, il ne vous quittera ja-mais. Et pour bien se faire la main avant le grand saut, tout le monde passe un parcours-test sous le regard d’un opérateur certifié.

Cit’Loisirs en pratique

  • 77, allée du Bastion de la Reine, la Citadelle, Arras.
  • Réservation en ligne sur www.cit-loisirs.fr ou au 06 38 62 96 83.
  • Tarifs : de 8 à 22 €.