Le rat est le sympathique symbole de la ville d’Arras. L’affection pour le rongeur trouve ses origines dans l’histoire, et se décline aujourd’hui sous de multiples formes. Et d’abord en chocolat ! Un produit du terroir incontournable et une spécialité à grignoter en se baladant dans la ville sur la piste du rat.

Une spécialité arrageoise

Arras et les rats, c’est une longue histoire. L’amour pour ce quadrupède habituellement décrié, vient d’abord d’un jeu de mots évident.

Un petit rat réalisé au Bleu d’Arras par Christelle Perrier

On ne prononçait pas autrefois le « s » d’Arras. « Arra » devient « A Rats » dans l’imagerie et le langage populaire. Des rats apparaissent sur les sceaux de la ville officiels dès le 14e siècle autour d’un lion et d’une enceinte fortifiée. Ils figurent également dans les attributs de l’Évêché d’Arras, dès 1331. Adopté par l’atelier monétaire de Philippe II d’Espagne au 16e, l’image du rat s’exporte et devient le curieux emblème d’une ville plutôt espiègle.

Les souris ne mangeront pas les rats

La guerre de Trente Ans fait réellement entrer le rat d’Arras dans l’histoire.

Après un long siège, les troupes de Louis XIII s’emparent de la cité artésienne, alors espagnole, le 9 août 1640. Ils découvrent une inscription ironique laissée par les Hispaniques : « Quand les Français prendront Arras, les souris mangeront les chats ». Les soldats répondent sur le même ton de la provocation en effaçant une seule lettre, ce qui devient : « Quand les Français rendront Arras, les souris mangeront les chats ». Arras est restée française, et les rats s’en donnent à cœur joie ! La Fête des Rats, aujourd’hui disparue, rappelait cette page amusante de l’histoire arrageoise.

Ils se sont même hissés sur le toit de la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption et de Saint-Vaast. Patronyme de restaurant (Le Petit Rat Porteur), de café culturel et solidaire (Le Rat Perché) ou d’associations (Les Rats d’Arras, le club de football américain), le rat a pignon sur rue au cœur de la Place des Héros.

Le plus célèbre : le rat au chocolat

C’est en effet chez Sébastien et Corinne Thibault que l’on déniche le plus gourmand des rats. « Il surpasse même le Cœur d’Arras ! », confient les spécialistes. Depuis 2004, les pâtissiers-chocolatiers sont les garants de la tradition du rat d’Arras en chocolat, une marque déposée. La recette n’a pas changé : un feuilleté praliné recouvert de chocolat noir, moulé en forme de petit (ou grand) rat. Une friandise amusante, qui galope d’Arras aux quatre coins du monde !

Le Rat d’Arras, en pratique :

  • Le rat en chocolat : à la Pâtisserie Thibault, 50 Place des Héros, tél. : 03.21.71.53.20.
  • Un gros rat = 1,50 € – Petits rats : 100 g = 6 € ; 200g = 12 €.