Les boves d’Arras : drôle de nom pour une promenade originale dans les entrailles de la ville. Partez à la découverte de ces anciennes carrières de craie, véritable labyrinthe souterrain. Prêts pour une plongée à 12 mètres de profondeur ?

Une descente hors du temps

L’expérience offre des sensations inédites. Une température de 11°C toute l’année ; 80% d’hygrométrie : l’histoire palpable, à portée de main.

Les boves d’Arras sont creusées dès le 9e siècle pour construire les édifices religieux et le premier rempart de la ville. Dès le 12e siècle, avec le développement du marché, d’autres sites d’extraction sont privilégiés. Les boves deviennent alors des caves de stockage pour les marchands.

Vous découvrirez ici un puits d’extraction, là des caves avec des traces de tonneaux ou encore des vestiges d’électrification, datant de la Seconde Guerre mondiale. On monte, on redescend, on perd ses repères dans ce dédale de pierre, pourtant juste en dessous du marché de la Place des Héros.

La guerre s’en mêle

C’est à la fin du parcours que l’on comprend pourquoi les boves sont un tel gruyère.

Elles sont utilisées par les soldats du Commonwealth avant l’assaut de la célèbre Bataille d’Arras le 9 avril 1917. Ils façonnent ce réseau en reliant entres elles ces caves et galeries disparates. 24 000 soldats y séjournent, soit l’équivalent de la population arrageoise ! Des photos et des cartes témoignent de cette bataille parmi les plus meurtrières de la guerre 14/18. Durant la Seconde Guerre mondiale, ce sont les Arrageois qui y trouvent refuge lors des bombardements. Une visite étonnante, à prolonger par celle de la Carrière Wellington.


Les souterrains d’Arras Découvrez les Boves  à partir de 3,30€

Les boves en pratique

  • Départ depuis le sous-sol de l’Office de Tourisme dans l’Hôtel de Ville, Place des Héros.
  • Durée de la visite : 45 minutes. 25 pers. max par visite. Se renseigner sur les départs par téléphone au 03.21.51.26.95.
  • Prévoir un vêtement chaud et des chaussures adaptées. Déconseillé aux personnes souffrant de claustrophobie ou ayant des difficultés à se déplacer.
  • Fermé le 1er janvier, du 8 au 26 janvier et le 25 décembre.
  • Tarif plein : 5,50 € – Tarif réduit : 3,30 €.