Indissociable du beffroi, l’Hôtel de ville d’Arras est un bâtiment incroyable, au corps Art déco drapé dans un habit de style gothique flamboyant. Un chef-d’œuvre unique en France qui symbolise la renaissance d’Arras après la Première Guerre mondiale.

L’Hôtel de ville, un festival d’architecture

Il domine de toute sa majesté la Place des Héros, et laisse toujours pantois qui le découvre pour la première fois.

L’Hôtel de Ville fait coup double. À l’extérieur, c’est un festival d’architecture de style gothique flamboyant. Une magnifique copie de… 1942 ! Et oui : ces arcades, pinacles, lucarnes et autres épis de faîtage dorés à la feuille d’or ont été refait à l’identique après le bombardement d’octobre 1914, qui détruit entièrement le beffroi et l’Hôtel de ville.

Une Renaissance Art déco

Il faut reconstruire. Classé Monument Historique, l’intérieur de l’Hôtel de ville fait alors l’objet d’un vrai projet inédit d’architecture moderne, signé Pierre Paquet. Cette merveille Art déco est inaugurée en 1932.

Motifs au pochoir, vitraux aux formes géométriques, luminaires, grilles en fer forgé : pas d’économie de moyen pour reconstruire ! Les plus grands artisans d’art des années 20-30 y travaillent. Les trois salles de l’étage en sont un manifeste.

Des surprises derrière chaque porte

Dans la salle du Conseil, on admire, impressionnés, l’élégance du chêne de Hongrie, dommage de guerre payé en nature. Depuis le parquet jusqu’au plafond à caissons ponctués de luminaires Art déco, la solennité règne. Dans la salle des Mariages, le printemps explose, grâce à la grande toile marouflée de Louis Jaulmes. Des femmes, des fleurs, le code des années 30 sans aucun doute ! La salle des fêtes termine la visite en apothéose.

Fresque de Louis Jaulmes dans la salle des Mariages

Une bande dessinée sur les murs

L’immense fresque d’Hoffbauer, inspirée par Brueghel L’Ancien, répond, avec ses 800 personnages, aux panneaux sculptés de centaines de figurines, dont certaines, bien malicieuses, vous étonneront lors d’une visite guidée !

Salle des Fêtes

Un concentré des richesses arrageoises

La salle du conseil est orné d’un panneau du peintre arrageois Charles Hollart, intitulé « La Renaissance d’Arras dans la paix et le travail ». Saurez-vous y retrouver les grands incontournables de la ville ? Poètes, tapisserie, bleu d’Arras,Clusius…, voici quelques indices !

Visiter l’Hôtel de ville en pratique

  • Sous réserve de disponibilités de salles :
  • Tous les dimanches à 15h .
  • Du 8 juillet au 2 septembre : du lundi au vendredi à 15h, le dimanche à 11h et 15h.
  • Vacances de la Toussaint : visites quotidiennes.
  • Tarif plein : 4,30 €. Tarif réduit : 3,10 €.